Qu'est-ce que c'est ?

Le permis à 1€ est un prêt à taux 0 pour aider les jeunes de 15 à 25 ans à financer leur préparation au permis de conduire.

Le « permis à un euro par jour » a été mis en place par l’État, en partenariat avec les banques et les écoles de conduite pour aider les jeunes à financer leurs formations au permis voiture ou moto. Il leur permet de bénéficier d’un paiement échelonné avec des mensualités d’environ 30€.
Le prix total de la formation au permis ne change pas, mais l’État paie les intérêts d’emprunt à l’établissement bancaire.

Le ministre de l’intérieur a annoncé en juin 2014, une réforme du prêt « permis à un euro par jour » afin d’élargir l’accès au dispositif et facilité l’accès au permis de conduire au plus grand nombre.

Pourquoi ?
Le « permis à 1 euro par jour » a deux objectifs essentiels :
– faciliter l’accès au permis de conduire aux jeunes, qui est un réel atout dans le cadre de la recherche d’un emploi
– continuer à améliorer la qualité générale de la formation, grâce à un partenariat avec les écoles de conduite fondé sur leur engagement dans une démarche de qualité.
Pour quelles catégories de permis ?
A l’origine, le « permis à un euro par jour » facilitait l’accès uniquement aux premières inscriptions au permis voiture (catégorie B).

Depuis le 3 octobre 2006, il permet également l’accès à une formation au permis moto (catégorie A).
Enfin, depuis le décret du 30 juin 2016, le permis de la sous-catégorie A1 entre également dans la liste des formations éligibles au « permis à un euro par jour ».

Qui peut en bénéficier ?
Tous les jeunes âgés de 15 à 25 ans révolus à la date de signature d’un contrat de formation dans une école de conduite partenaire, quelle que soit leur situation, sous réserve que l’établissement financier accepte le dossier.

Depuis le 6 mars 2015, les jeunes qui s’inscrivent dès l’âge de 15 ans à une formation au permis de conduire dans le cadre de l’apprentissage anticipé de la conduite (AAC) peuvent également demander à bénéficier de ce prêt (décret n° 2015-250 du 3 mars 2015).
Les jeunes bénéficiaires d’une aide publique, qu’elle émane d’une collectivité locale ou de l’État, peuvent également demander à bénéficier du prêt.

Quelles sont les démarches à suivre ?
Tout d’abord, vous devez choisir une école de conduite partenaire de l’opération.
Le candidat doit ensuite suivre une évaluation préalable à l’inscription, qui permet d’estimer un nombre d’heures nécessaires pour la formation.
L’école de conduite se charge ensuite d’établir un devis et de vous fournir les documents à présenter auprès de votre banque.

Votre établissement financier étudiera votre demande, et peut exiger une personne caution ou un co-emprunteur. Si vous êtes mineur (pour la formation à la conduite accompagnée), ce sont les parents qui doivent réaliser l’emprunt.

Une fois accordé, et après le délai légal de rétractation, le montant du prêt sera versé à l’école de conduite que vous avez désignée.

Quel est le montant du prêt ?
Le montant du prêt doit être égal à 800 € , 1 000 € ou 1 200 € selon votre choix, sans excéder le montant inscrit dans le contrat de formation.

Si vous bénéficiez d’une aide complémentaire directe de l’État ou d’une collectivité locale, vous pouvez emprunter 600€ si le montant est suffisant, en prenant en compte vos autres aides.
Le remboursement du prêt se fait par mensualités qui ne peuvent pas excéder 30€.

01 34 46 81 09

CER Magny-en-Vexin

01 30 39 96 35

CER Marines
Nous contacter